Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 20:50

Après Raynald Ferrari, Directeur du Centre Hospitalier Pierre Bérégovoy de Nevers, interdit d'exercer par la justice après sa mise en cause et son placement sous contrôle judiciaire pour harcèlement moral envers un cadre de l'établissement, le 24 avril dernier, l'ancienne surveillante du bloc opératoire de l'hôpital de Nevers a été mise en examen, elle aussi, pour harcèlement moral et placée sous contrôle judiciaire.

Entre 2005 et 2007, cette femme de 64 ans a fait régner la terreur au sein du bloc. Elle a en particulier humilié et harcelé une aide-soignante, Marité,laquelle à bout de forces et de nerfs, laminée par le harcèlement qu'elle prétend subir de sa hiérarchie, avale un mélange de barbituriques et d'alcool dans sa maison de Garchizy. Elle s'allonge sur le canapé de sa salle à manger. Elle laisse près d'elle une lettre d'adieu rédigée à l'intention de ses proches. Sauvée par les sapeurs-pompiers de Nevers, elle décide de se relever, de se battre pour que soit reconnu ce qu'elle estime être un comportement abusif de la part de la surveillante.

 Marité a essayé en vain de prévenir la direction de l'hôpital qui a toujours pris la défense de la surveillante, justifiant sa sévérité par la rigueur nécessaire dans le fonctionnement d'un bloc opératoire.D'autres employés du bloc se sont plaints des méthodes dictatoriales de la surveillante mais seule Marité a osé porter l'affaire en justice. Après un an d'enquête et des dizaines d'auditions, la surveillante vient d'être mise en examen. Un soulagement pour Marité qui avait reçu un blâme pour un comportement jugé "négatif". Elle est aujourd'hui toujours en congé de l'hôpital où elle n'ose pas retourner.

Sources : Maville.com -RTL.fr



Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives