Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:03

 

 

 

Où est le grand tournant

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 08:48

À l’issue d’une assemblée générale extraordinaire del’Intersyndicat national des internes des hôpitaux (ISNIH), les internes ont voté à l’unanimité, samedi, leur entrée en grève illimitée et totale à partir du 12 novembre prochain. L’ISNIHavait déjà déposé un préavis de grève national pour l’ensemble de leurs activités de service ou ambulatoires de jour et/ou de permanence des soins à compter du 25 octobre. « Il y a eu un consensus pour un mouvement plus dur, ça se radicalise », explique Étienne Pot, vice-président del’ISNIH.

 

Une manifestation nationale est en préparation le 12 novembre à Paris. Les internes demandent des garanties aux pouvoirs publics sur 4 dossiers prioritaires. Ils souhaitent avoir l’assurance que la liberté d’installation sera préservée et veulent que l’indépendance des praticiens vis-à-vis des mutuelles soit assurée alors qu’une proposition de loi socialiste doit être examinée prochainement au Parlement pour autoriser la création de réseaux mutualistes.

Des revendications sur les conditions de travail des internes

 

Les internes réclament également que le gouvernement tire rapidement les enseignements de la récente enquête de l’ISNIH sur le temps de travail et l’inégal respect du repos de sécurité. « Une évaluation par laDGOS des conditions de travail des internes est programmée en février-mars, cela va trop lentement », déplore Étienne Pot.

 

Enfin, après le cycle de négociation sur l’encadrement des dépassements d’honoraires auquel il a assisté en tant qu’observateur,l’ISNIH demande que les structures jeunes soient pleinement associées à la signature de la convention médicale « afin de veiller notamment à une rémunération juste pour tous ».

 

L’ISNIH appelle l’ensemble des organisations de jeunes médecins à se mobiliser au sein d’une plateforme commune de revendications.

 

L’entrée en grève illimitée, le 12 novembre, correspond à la date d’arrêt d’activité des blocs opératoires lancée à l’appel du BLOC. Mais l’ISNIHne souhaite pas d’amalgame. « Notre mouvement est un rassemblement de jeunes que nous voulons fédérateur », conclutÉtienne Pot.

 

Source: Le quotidien du médecin

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 08:45

Nantes urgences

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 10:49

GEDC2223

 

CH Laval 1

CH Laval 2

GEDC2234

 

GEDC2225

 

GEDC2224

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 10:28

En visite au salon infirmier, ce mercredi 24 octobre, la ministre de la Santé a été interpellée à de nombreuses reprises au sujet des salaires, des conditions de travail ou encore de l’universitarisation des études. De nombreuses questions restent en suspens.

 

ONI : « Il est temps de tourner cette page »

 

Autre « préoccupation » ministérielle : la suppression de l’obligation d’adhésion à l’Ordre infirmier. « Il ne parvient pas à s’intégrer dans le paysage professionnel et il est marqué, en particulier, par un rejet des infirmiers salariés. Au sein même de l’ordre, des dysfonctionnements perdurent », a justifié la ministre, citant la démission récente de quatre conseillers nationaux. « Je suis en discussion avec les différents groupes au Parlement pour examiner dans quelles conditions et dans quel calendrier l’examen du texte ( la proposition de loi déposée par le député socialiste Jean-Marie Le Guen) devrait intervenir », a-t-elle poursuivi. « Il est temps de tourner cette page », a-t-elle lancé. Se défendant, néanmoins, de vouloir remettre en cause les missions de service public dévolues à l’ordre, Marisol Touraine a affirmé que « dès lors que l’ordre existe, l’ordre est un interlocuteur » pour le ministère de la Santé. Reste à savoir pour combien de temps encore.

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Ordre Infirmier
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 17:41

 

 

 

 

Pour lire le tract en PDF, cliquez sur l'image ci dessous

 

12 heures faux espoirs

12 heures faux espoirs 2

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 07:27

 

La coordination nationale des sages –femmes tient à exprimer son indignation et la colère des sages –femmes face au drame survenu sur l’autoroute A20 alors qu’une femme enceinte de 7 mois a accouché seule dans le plus grand désarroi d’un enfant prématuré qui n’a malheureusement pas pu survivre à cette épreuve.

 

Depuis 11 ans, date du mouvement historique des sages- femmes organisé par notre coordination, nous avons interpellé les gouvernements successifs sur les conditions de l’accouchement en France et sur les risques liés aux restructurations des maternités qui non seulement ont entraîné une dégradation sans précèdent des conditions de sécurité autour de la naissance en France avec un recul du 7ème au 20ème rang sur le plan des indicateurs de morbimortalité périnatales mais aussi profondément dégradé la qualité de la prise en charge des femmes enceintes , des parturientes et des accouchées .

Nos interpellations sont restées lettre morte .

 

Pire : chaque jour afin d’accroitre la productivité et la rentabilité des maternités qui se chiffrent en millions d’euros de bénéfice, les gouvernements ont décidé de réduire le nombre de postes de sages-femmes au prix d’une diminution de la qualité des soins périnatals. Des centaines de sages –femmes ont dû rejoindre les locaux de pôle emploi alors que leur présence pour assurer la qualité des soins périnatals est essentielle. Le gouvernement actuel continue d’encourager cette politique plutôt que de la stopper. Il ne reste aujourd’hui que 535 maternités en France et outre-mer.

 

Nous, sages -femmes, sommes témoins que chaque jour des centaines de femmes enceintes accouchent inopinément sur les routes de France.

 

Nous tenons à interpeller encore une fois notre Ministre de la santé et le Président de république sur le défaut d’organisation des soins périnatals. Aucun parcours de soin pour les femmes enceintes n’a été mis en place. Aucun système de transfert organisé sous la responsabilité médicale de la sage-femme n’a été mis en place, alors que notre compétence est première sur les interventions en urgence lors d’un accouchement et d’une réanimation néonatale, tout cela malgré nos mises en garde.

 

Des sages –femmes devant la cécité gouvernementale se sont organisées elles-mêmes sans reconnaissance et sans rémunération d’astreinte pour intervenir dans des endroits éloignés des maternités, quelle que soit l’heure pour pratiquer des accouchements dans l’urgence et organiser des transferts de situations à haut risque prêtes à intervenir à tout moment. Dans l’indifférence et dans la non reconnaissance des pouvoirs publics, dans des conditions extrêmes, elles sauvent des vies.

 

Une telle organisation si les pouvoirs publics daignent la reconnaître par des moyens mis en œuvre aurait pu permettre à cette maman d’accoucher avec la présence d’un professionnel accompli même dans des conditions extrêmes et permettre d’éviter un drame de plus.

 

22000 sages-femmes sont en exercice en France c’est-à-dire un nombre très important pour éviter que ce type de drame survienne.

 

L’enquête demandée par le président de la république semble bien dérisoire face aux enjeux. En effet comment demander à ceux qui ont organisé le déclin de la périnatalité française de nous livrer les raisons d’un drame qui s’inscrit dans la responsabilité des auteurs de l’enquête ?

 

La coordination nationale des sages-femmes a des propositions à faire pour organiser le parcours de soin périnatal et les interventions d’urgence dans le domaine spécialisé de l’obstétrique dont elles sont les premiers intervenants du fait de leurs compétences .

 

Nous ne pouvons tolérer que des drames de ce type surviennent. Nous souhaitons que le gouvernement fasse acte de responsabilité en matière d’organisation des soins périnatals et demandons à Marisol Touraine de nous recevoir de toute urgence.

 

Contacts :

 

Sylvie Laberibe vice-présidente chargée de la communication

 

Valérie rigal présidente

 

Sébastien clerc secrétaire général

 

Mail coordination : coordination.sagefemme@gmail.com

Twitter : @CoordinationSF

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 18:21

ONI Marisol encore un petit effort

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Ordre Infirmier
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 18:11

L’hôpital de Roubaix en faillite ?

L’hôpital public malade des plans d’économies !

 

Lors du conseil de surveillance du vendredi 19 octobre 2012, le trésorier principal a présenté l’état du budget prévisible pour la fin 2012. Le rapport est plus qu’inquiétant. Les recettes 2012 issues de l’activité sont en baisse.

Dans un même temps, les charges n’ont cessé d’augmenter et cela malgré un plan de retour à l’équilibre drastique qui pénalise lourdement les patients, le personnel et la qualité des soins..

Les recrutements sont stoppés depuis plusieurs mois et tous les services de l’hôpital sont au bord de l’asphyxie.

 

Vers un noël sans salaire pour le CH Roubaix ?

Cette année, le déficit réel va s’élever à 4,4 millions d’euros et le déficit cumulé va atteindre les 6,6 millions d’euros. Devant un conseil de surveillance médusé, le trésorier a annoncé qu’actuellement il n’était pas en mesure de garantir la paie du personnel pour le mois de Décembre.

 

Dans ce contexte de crise sans précédent, le climat est particulièrement tendu entre les différents acteurs (Direction, médecins, Syndicats). Le syndicat SUD a demandé en urgence une réunion de crise en présence du trésorier afin de trouver une solution pour la paie des personnels.

 

A travers cette situation qui met à mal un hôpital public, SUD Santé-sociaux dénonce une fois de plus le plan de destruction de l’hôpital public mis en place par le gouvernement Sarkozy.

 

Nous attendons du gouvernement socialiste des mesures exceptionnelles pour sauver les hôpitaux publics. L’actualité nous le rappelle malheureusement encore avec le fait divers dramatique qui a causé la mort d’un bébé lors de sa mise au monde faute de maternité de proximité !

 

Nous demandons au gouvernement d’agir pour garantir un service de santé accessible à tous et de réagir immédiatement pour stopper les fermetures de services ou d’hôpitaux qui engendrent des désertifications médicales inadmissibles dans notre société moderne !

 

Nous exigeons :

• Un plan d’aide d’urgence pour les hôpitaux en difficulté,

• l’arrêt des plans d’économies décidés sous Sarkozy

• La garantie d’accès à des soins de qualité pour toutes et tous.

• le retrait de la loi HPST.

• l’arrêt de la tarification à l’activité à budget fermé.

 

Notre pays avait le meilleur système de santé en Europe, au gouvernement d’agir pour qu’il le reste.

 

 

 

Contact : Patrick DESMET - Secrétaire le la section SUD Santé-sociaux -Membre du conseil de surveillance de l’hôpital , sud.sante-sociaux@ch-roubaix.fr

tél / rép / fax : 03.20.99.15.77

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 05:30

 

 

 

Communiqué de presse hôpital de Sarlat

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives