Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 08:53

COMMUNIQUE DE PRESSE S.U.D. SANTE HENRI MONDOR


Nous, section S.U.D. Santé Henri Mondor, notons avec satisfaction, comme l’ensemble de la communauté, la décision de Xavier Bertrand, Ministre de la Santé, de suspendre la fermeture du Service de Chirurgie Cardiaque d’Henri Mondor. Nous la mesurons à sa juste valeur ; il s’agit d’une victoire de la mobilisation, une victoire de l’intersyndicale, une victoire de la coordination de défense, des élus, des usagers, une victoire de et pour la population.

Si elle est une victoire pour certains, elle est pour le moins un désaveu  pour d’autres, entendez A.R.S. et son Directeur Général, Claude Evin, la Direction Générale de l’Assistance Publique qui n’ont pas su mesurer l’attachement des hospitaliers, des élus et plus généralement de la population à l’idée d’une médecine d’excellence et de proximité. C’est aussi l’échec de la loi H.P.S.T. dite « Bachelot » qui ne répond décidemment pas à cette exigence quand elle restructure, réorganise, ferme services et hôpitaux dans le seul but d’efficience économique. On ne parle définitivement pas aux français de la santé comme d’une marchandise, c’est une des leçons à tirer.

Une certitude, cette mobilisation, cette bagarre, nous la renouvellerons aussi forte et aussi déterminée si, dans un proche avenir, des menaces se faisaient dans notre établissement sur la Neurochirurgie, la Chirurgie Hépatique, la transplantation d’organes. Pour les mêmes raisons que pour la Chirurgie Cardiaque, nous saurons mobiliser. A.R.S. et Direction Générale ne doivent pas en douter.

Au delà de cette victoire, nous avions des demandes ; Celle d’une communication plus transparente concernant toutes les réformes, les restructurations, réorganisations dans notre institution. La mise en place des groupes de travail d’experts ne répond pas à cette exigence, les personnels, les usagers, la population doit être informée des réformes qui se trament. Nous exigions aussi le recrutement d’un PU-PH, dont la venue serait le meilleur moyen d’asseoir l’activité du service, le plaçant définitivement au dessus des minima requis d’activité annuelle. Sur ces deux points, la direction, nous l’avons bien compris, ne souhaite pas s’avancer. Contrainte par l’A.R.S., elle se cache derrière d’hypothétiques conclusions de la mission I.G.A.S. plutôt que de se positionner aujourd’hui. La vigilance reste donc de rigueur pour nous et plus généralement la coordination de défense.

Mais, quoiqu’il en soit, cette victoire doit être vécue comme un espoir pour les autres sections, les autres établissements aujourd’hui en lutte. Nous pensons, puisque proches de nous, à notre groupe hospitalier, aux hôpitaux Chenevier, Emile Roux, Joffre Dupuytren, Georges Clémenceau ; quand la cause est juste puisque répondant de l’intérêt général, la lutte est unitaire et la victoire ne peut être qu’inéluctable. Ce ne sont pas les élucubrations d’un chef de service, même éminent, qui confond sa carrière et l’intérêt général, qui enlèveront quoi que ce soit à la légitimité de notre combat.

Créteil, le 5 mai 2011

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 08:09

 

Pour lire, imprimer le flyer, cliquez dessus

 

 

G8-copie-1

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:29

 

Pour lire le 4 pages en PDF, cliquez sur l'image ci dessous

 

 

Osons dire non

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 19:43

 


 
Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 19:33

breveon104

 

Jeudi 12 mai, à l’appel de l’ensemble des syndicats et associations professionnelles de sages-femmes (dont SUD santé sociaux), les sages femmes seront en grève et manifesteront à Paris de Port Royal au ministère des affaires sociales à partir de 11H

Les motifs de mécontentements sont nombreux : non revalorisation de la profession, dégradation des conditions de travail, manque d’effectifs. Alors que le nombre de naissance a tendance à augmenter depuis plusieurs années, les effectifs stagnent et surtout de nombreuses maternités de proximité ferment et des "usines à bébés" se construisent, déshumanisant la naissance. La tarificationà l’activité fait aussi des ravages, réduisant considérablement les durées de séjour (2 jours après la naissance devient la norme).

Au-delà du caractère professionnel de cette journée, les sages femmes revendiquent le maintien des maternités de proximité et l’amélioration de l’environnement de la naissance.

Le lieu de départ de la manifestation est symbolique : à proximité de la nouvelle maternite de Port Royal qui en remplace trois et et qui est conçyue pour effectuer plus de 6000 accouchements par an : un anti-modèle !

La fédération SUD santé sociaux a déposé un préavis de grève national qui démarre le mercredi 11 à 20h et se termine le vendredi 13 à 8h

Source : SUD Santé-Sociaux

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 10:05

La grève s’amplifie à l’hôpital de Perpignan. Une infirmière exprime sa colère :


Le laboratoire est l’initiateur de ce mouvement. Il est en grève depuis plus d’un mois et cherche à négocier chaque semaine avec la DRH sans avoir encore obtenu de solution. Jeudi dernier, le 22 avril, ce sont tous les corps de métiers de l’Hôpital qui étaient en grève. Le personnel dénonce le non remplacement pour les départs en congés (notamment les congés maternités), un non respect des plannings ainsi que les arrêts maladies qui ne sont pas remplacés.

Suite à la mobilisation du 22 avril, le directeur de l’Hôpital nous a reçu dans la salle du réfectoire de l’Hôpital. Après un résumé bref et simple de la situation par une représentante de la CGT, le Directeur prend la parole et s’exprime sur un ton agressif et hautain qu’il gardera tout le long de l’entrevue. Ses premiers mots sont : «Oui, vous êtes fatigués! Et bien moi aussi je suis fatigué! (exclamation de tous les manifestants...) Oui! On se moque toujours de la fatigue des autres!»

Les mêmes difficultés sont rencontrées dans tous les services. Les cadres font un bilan de leur situation auprès de la DRH mais n’obtiennent pas les remplacements demandés. Les agents viennent travailler sur leurs repos et accumulent de la fatigue et des heures qu’ils ne peuvent pas récupérer. Alors que le travail reste le même, les équipes de soin sont moins nombreuses et s’essoufflent.

Pour le Directeur, ses doléances ne sont que des cas particuliers. Certains congés maternité n’ont jamais été remplacés jusqu’à ce que la personne reprenne son service, de très nombreux arrêts de plusieurs mois sont toujours assurés par le reste de l’équipe, parfois deux en même temps.

Le Directeur parle de quotas, de budget. Le gouvernement a baissé les subventions de plusieurs millions d’euros mais attend de chaque établissement des bénéfices plus importants. Le Directeur devient alors un gérant face à ses travailleurs, sourd aux arguments sur la qualité de soins en perte et un service public détérioré. Il faut être solidaire pour répondre aux exigences du gouvernement et arrêter de se plaindre face à nos difficultés. Pour économiser le budget, le laboratoire ne dois effectuer qu’un certain nombre d’actes par jour et ne dois plus répondre aux demandes jugées "inutiles". Mais comment sélectionner les demandes plus nécessaires que d’autres face à une prescription médicale?

Pour économiser le personnel, les nouveaux agents ne sont plus doublés par les équipes avant de commencer à travailler dans un service, ce qui favorise les erreurs. Les membres du gouvernement ou notre directeur accepteraient-ils d’être pris en charge par une infirmière nouvellement diplômée qui ne maîtrise pas les pathologies et ignore tout de l’organisation et des pratiques du service? Alors que la formation est insuffisante et la charge de travail de plus en plus lourde, la moindre erreur retombera toujours sur le personnel qui l’a commise et non sur le manque de formation et de temps d’adaptation...

Pour conclure ce bilan sur la situation de notre hôpital, je citerai une de mes collègues révoltée après cette entrevue : «Aux prochaines élections, ne te trompe pas de bulletin!». Une nouvelle mobilisation est prévue ce jeudi.

Marianne, Infirmière à l’Hôpital de Perpignan.

http://faridmellal.over-blog.com/ar...

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:30

Les directions ont obligation de vous accorder les Congés annuels non pris pour raison de santé

lundi 2 mai 2011 par Sud Santé Sociaux 35

La Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE, 20 janvier 2009, affaires C-350/06, Gerhard Schultz-Hoff, Stringer e.a) a jugé récemment que priver un salarié ou un agent public, de la possibilité de prendre tout ou partie de ses congés annuels payés, alors qu’il a été placé en congé de maladie sur la fin de la période de référence était contraire à la directive de l’article 7 de la directive 2003/88/CE du Parlement européen et du Conseil du 4 novembre 2003.

En conséquence, la Direction Générale de l’Administration de la Fonction Publique (DGAFP) demande à tous les chefs de service d’accorder automatiquement le report du congé annuel restant dû au titre de l’année écoulée à l’agent qui, du fait d’un des congés de maladie prévus par l’article 34 de la loi n° 84-16 du 1er janvier 1984.... n’a pu prendre tout ou partie dudit congé au terme de la période de référence.

Source : SUD Santé-Sociaux 35

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 21:56

 

 

Retrouvez l'article du "Parisien" en cliquant sur l'image ci dessous

 

 

Hôpital de Poissy

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:24

Le député UMP Pierre Morange dénonce des "mensonges d'Etat" dans la gestion de l'établissement dont le déficit a atteint 35 millions d'euros en 2007.

L'hôpital de Poissy-Saint-Germain-en-Laye fait scandale en raison de sa gestion désastreuse. (c) Afp

En pleine réforme de l'hôpital, l'établissement de Poissy-Saint-Germain est au centre d'un scandale politico-judiciaire, révèle Le Parisien jeudi 28 avril.

En cause, la gestion de l'hôpital : des "déficits abyssaux", une "dette colossale" et des "irrégularités dans les procédures de marchés publics", pointe le quotidien dans son enquête. Un "désastre" administratif dévoilant de multiples dysfonctionnements au sein de l'Etat et qui "empoisonne" le ministère de la Santé.

Le centre hospitalier géant (1.200 lits, 4.000 agents, desservant 42% de la population des Yvelines), avait une dette de 106 millions d'euros en 2010 et son déficit n'était que de 8,7 millions d'euros, très peu comparé au déficit de 2007 : 35 millions.

Outre sa mauvaise gestion, l'hôpital de Poissy-Saint-Germain est victime de sa situation sur deux sites (menant à des doublons coûteux), mais aussi de mise à disposition d'une petite dizaine d'agents mis à disposition des cabinets de ministres de la Santé.

 

Des "pressions physiques"

 

Dès 2009, les députés effectuant la mission de contrôle des lois de financement de la Sécu ont soulignés de graves irrégularités, et la Ddass a découvert des anomalies dans les procédures de marchés publics.

Chose étonnante : "aucune tutelle n'a tiré le signal d'alarme". Depuis deux ans, le dossier transmis à la justice n'avance pas, explique le député UMP Pierre Morange au Parisien. Les équipes responsables n'ont été auditionnées ni par le parquet, ni par le ministère de la Santé. "Il n'y a aucune volonté de notre part d'enterrer cette affaire", se défend le procureur de Versailles, Michel Desplan, dans les colonnes du Parisien.

L'affaire est politique, précise Le Parisien : "Le dernier directeur en date, Gilbert Chodorge, qui pourtant est le premier à avoir assaini les comptes, a été remercié début 2011".

Pierre Morange évoque des "pressions physiques" et des "mensonges d'Etat", et dénonce le silence de Xavier Bertrand sur le dossier.

Source : Nouvelobs.com

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 19:10

 

 

Pour lire le tract en PDF, cliquez dessus

 

 

Un vrai faux protocole

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Tracts

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives