Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 22:08

La direction du CH Bayeux ,avec consentement du directoire, a décidé de taxer 75 centimes ( 5 balles environs) le personnel qui amène son repas aux selfs !!


 

 

Pour lire le tract en PDF, cliquez sur l'image ci dessous

 

Impôt sur la gamelle

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 21:24

À l'appel de toutes les composantes du collectif Hôpitaux santé 65, 500 personnes se sont rassemblées, hier, à Tarbes, pour la défense des hôpitaux du département.

 

 Quelque 500 personnes se sont regroupées, hier matin, devant l'hôtel de ville de Tarbes, pour dire non au projet de l'Agence régionale de santé Midi-Pyrénées (ARS) qui prévoit la construction d'un hôpital sur le site de la clinique Ormeau-Pyrénées et un partenariat public-privé. Une manifestation organisée à l'appel du collectif Hôpitaux santé 65, dans le cadre de la journée nationale d'action initiée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité, à laquelle ont répondu des élus, des médecins hospitaliers, des salariés et des usagers des hôpitaux publics des Hautes-Pyrénées.

 

Au nom de la CGT santé, Sud Santé, CFDT Santé et FO Santé, Christian Dutrey a dressé un état des lieux alarmant des hôpitaux du département, « impactés au niveau organisationnel et personnel par les différentes réformes de l'hôpital public, touchés aujourd'hui par la crise économique, la crise du financement de l'assurance maladie… ». Et il a appelé à se « battre pour maintenir sur Tarbes et dans les Hautes-Pyrénées des hôpitaux publics de proximité performants, au service des besoins de santé de la population », tout en demandant « l'arrêt immédiat de tout projet de réorganisation, tant qu'aucun projet médical concerté et débattu avec l'ensemble des acteurs de santé ne sera pas validé ».

Ouvrir des débats sereins

 

Après une marche qui a conduit le cortège devant l'ARS, place Ferré, Bruno Gay-Capdevielle a pris la parole au nom du collectif Hôpitaux santé 65 pour demander « l'ouverture d'un nouveau dialogue apaisé entre les parties » ; pour y parvenir, « il faut que le directeur de l'ARS Xavier Chastel soit remplacé ; son attitude a été méprisante face au collectif des usagers, des élus, des salariés… ». Selon lui, il « faut pouvoir renégocier et ouvrir des débats sereins », donner « d'autres missions aux ARS » qui n'ont de cesse « actuellement, que de supprimer du personnel pour être en accord avec la RGPP

[Révision générale des politiques publiques] et donner les activités les plus rentables au privé ». La première des propositions du collectif 65, c'est « de faire un projet médical conforté et débattu ; il y a un travail mis en place par le Conseil général, qui réunit les médecins des hôpitaux, les élus, les syndicats, les comités de défense, il faut nous laisser travailler à un projet ».

Source : La dépêche

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 09:03

L'arrêt N°1001964 du 16 février 2012 du Tribunal Administratif de Bordeaux vient d'annuler la décision d'organisation d'un service de réanimation et de surveillance continue en 12 heures du Centre hospitalier de Bordeaux.

L'article 7 du Décret 2002-9 du 4 janvier 2002 relatif au temps de travail et à l'organisation du travail dans les établissements de la fonction publique hospitalière indique :

" Le chef d'établissement peut, après avis du comité technique d'établissement, ou du comité technique paritaire, déroger à la durée quotidienne du travail fixée pour les agents en travail continu, sans que l'amplitude de la journée de travail ne puisse dépasser 12 heures si les contraintes de continuité du service public l'exigent en permanence ".

Le Centre Hospitalier avait décidé, par manque de personnel chronique, de supprimer le roulement en 3 équipes pour le remplacer par 2 équipes en 12 heures de travail. Ainsi, le temps de consigne qui s'effectuait entre les équipes du matin, du soir et de nuit s'effectuait entre les équipes de jour et de nuit.

Or, le tribunal administratif a retenu que le temps des consignes et de transmission obligatoirement réalisé entre les équipes, engendrait le déplacement systématique de la durée des 12 heures et le non respect de la réglementation du temps de travail.

 

Source : SUD Santé

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 18:31

A l'appel de l'intersyndicale CGT - CFDT - SUD Santé une centaine de manifestant(e)s se sont retrouvé(e)s le vendredi 6 avril 2012 devant la préfecture de Basse Normandie. Une délégation de 9 personnes ( 3 par organisation syndicale) fut reçue par le secrétaire du Préfet..

 

Tract d'appel

 

Y'en a assez

 

cliquez sur l'image ci dessous pour accéder au diaporama

 

 

6 avril 2012 (3)

 

 

 

Pour lire le dossier en PDF, cliquez sur l'image ci dessous

 

Appauvrissement cat C

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:54

C''est un des grands absents de la campagne : l'hôpital public. Et pourtant, manque de personnel, manque de lits, urgences débordées et endettement chronique... l'hôpital est à bout de souffle. La tarification à l'acte devait permettre de calculer plus précisément les besoins. Une rentabilité à tout prix qui n'a pas empêché le déficit des hôpitaux de se creuser. Enquête.


Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 19:10

 

 

 

 

Cat C 3 avril

 

 

Pour lire le tract en PDF, c'est ici

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 22:17

Communiqué intersyndical

 

PRIME A LA PERFORMANCE DES MEDECINS :

 

VOTRE MALADIE NOUS INTERESSE !

 

 

            En médecine libérale comme à l'hôpital, la vogue managériale est à la mise en place de primes à la performance : plus on satisfait à des critères standards dits de « qualité », plus on est financièrement récompensé. Ce nouveau mode de gouvernance par le mérite et la politique du chiffre a d'ailleurs gagné tous les domaines de la société : la compétition remplace la coopération,  au prix d'une souffrance au travail croissante.

 

            Pour les médecins libéraux, cette prime à la performance variable (jusqu'à 9000 € par an) instaurée par la dernière convention médicale, par ses effets pervers, risque d'exclure les « mauvais malades » trop indociles et trop coûteux. Basée sur des indicateurs contestables, inefficace en termes de qualité réelle, consommant un temps précieux, elle déplace en effet par conflit d'intérêt l'activité médicale du soin vers la gestion financière. La course à la performance c'est toujours plus de technologie et d'informatique, et toujours moins de disponibilité pour les patients !

 

            Pour les praticiens hospitaliers, la loi HPST de juillet 2009 a inscrit dans le marbre une politique d'intéressement définie par le directeur, tandis que les nouveaux cliniciens hospitaliers voient leur salaire contractuel supérieur varier en fonction d'objectifs quantitatifs et non thérapeutiques. L'accord cadre relatif à l'exercice médical à l'hôpital étend ce dispositif d'intéressement par la performance individuelle et collective à toutes les équipes soignantes, pour les « valoriser » à coups d'objectifs et de résultats. Et hormis la grève et l'action syndicale, plus rien n'empêche désormais un directeur zélé d'accorder une prime au mérite à des agents triés sur le volet. Voici le règne sans partage de l'arbitraire bureaucratique...

 

            L'intéressement par le profit et la concurrence est un mode de gestion faussement rationnel, inégalitaire et dangereux. Il asservit et sélectionne les usagers et les professionnels par l'appât du gain pour leur faire oublier toute réflexion sur le sens des soins et les vrais enjeux de santé publique, et les dresser les uns contre les autres... L'indépendance et l'éthique de la médecine sont au cœur des pratiques de soins, au service de la population. Au nom de quoi la médecine favoriserait-elle désormais l'égoïsme sur la solidarité, la cupidité sur le désintéressement, le productivisme sur le bien commun ? La prime à la performance est clairement contraire à la déontologie : « Un  médecin salarié ne peut, en aucun cas, accepter une rémunération fondée sur des normes de productivité » (article 97). Va-t-elle conduire à une contractualisation individuelle qui signerait la fin du système solidaire d'assurance maladie : « Le médecin ne peut aliéner son indépendance sous quelque forme que ce soit » (article 5) ?

 

Le communiqué de l'intersyndical : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 12:55

Dépêche AP :

 

Quelques milliers de personnes (5.000 selon les organisateurs), ont participé samedi à Paris à une "Marche nationale pour l'emploi" à l'appel de l'union syndicale Solidaires.

 

A moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, Solidaires

réclame "d'autres choix économiques et sociaux" et l'ouverture d'un débat sur la réduction du temps de travail à 32 heures hebdomadaires avec l'objectif de "travailler moins pour travailler tous".

 

Partis de la place de la Bourse, les manifestants ont défilé jusqu'à la place Stalingrad sous un soleil printanier, derrière une banderole: "Salaire, emploi, c'est un droit".


En tête de cortège, beaucoup de manifestants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "Travailler moins pour travailler tous". Des militants syndicaux de Sud -principal syndicat de l'union Solidaires- de la FNAC, de Virgin ou encore de PSA participaient au défilé.

 

La question de l'emploi est aujourd'hui une priorité. Nous sommes là pour dire que les politiques de l'emploi menées ces dix dernières années, et notamment par le gouvernement Sarkozy, ont aggravé la situation mais dire aussi qu'il y a des résistances et des gens qui luttent", a déclaré Annick Coupé, porte-parole de Solidaires.

 

"En cette période de campagne, nous devons proposer des alternatives", a-t-elle ajouté, citant notamment la mise en place d'un "droit de veto dans les comités d'entreprise", le renforcement des droits des salariés dans les petites entreprises sans présence syndicale ou encore "la nécessité d'un débat sur une nouvelle réduction du temps de travail à 32 heures".

 

"Mais quel que soit la résultat des élections, la mobilisation sociale pour faire bouger les choses ne s'arrêtera pas", a-t-elle assuré.

 

Quant à la participation modeste à la manifestation, "le fait que l'union Solidaires ait appelé seule et qu'on soit en période électorale n'a pas rendu les choses faciles. Ça n'a pas été possible avec l'intersyndicale, donc on a pris nos responsabilités".

 

Cliquez sur l'image ci dessous pour accéder au diaporama

 

24 mars 06

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 12:32

 

Depuis près  de 2 mois, les personnels de catégorie C, avec  les organisations syndicales CGT, CFDT et SUD, font  signer  la  pétition  exigeant  l’ouverture  de  négociations  pour  la  revalorisation  des  grilles indiciaires de la catégorie.

 

Il est urgent de mettre un terme à la smicardisation, voire la sous-smicardisation des grilles concernant les personnels de catégorie C. La réponse du Ministère, qui propose la possibilité d’accès à un échelon exceptionnel (indice 430) n’est pas la réponse que les agents exigent. Il serait vain de s’en satisfaire.

 

A  ce  jour,   ce   sont   des   milliers   de   signatures   qui   remontent  de   nombreux   établissements   du département : les  hôpitaux  de  Falaise,  Lisieux,  Bayeux,  Vire,  CHU et  CHS de  Caen,  Pont  l’Evêque, mais aussi des Maisons de retraite et des établissements médico-sociaux …

Ce mouvement, parti du CHS de Caen, se développe, se popularise et s’amplifie de jour en jour. L’intersyndicale  départementale  CGT, CFDT et  SUD, réunie  le  19 mars  dernier,  a décidé  d’organiser

une action d’ampleur le 6 avril prochain devant la Préfecture à Caen afin de remettre au représentant

de l’Etat, les pétitions recueillies exprimant l’exigence des  personnels de la catégorie C.

 

 

Cette  mobilisation  n’est  qu’une  première  étape, elle  se  doit  d’être  une  réussite  si  l’on  veut  faire bouger le gouvernement, cela dépend de la mobilisation de tous  et de chacun !

 

Continuons jusqu’au bout  à faire signer massivement la pétition. Au delà des  organisations syndicales qui  sont  là  pour  vous  aider,  chaque agent  doit être  acteur de  la mobilisation,  et  convaincre  son collègue de travail, quelle que soit sa catégorie, à signer la pétition et à se mobiliser le 6 avril.

Plus nous  serons  nombreux, plus nous  nous  ferons  entendre.

 

Le 6 avril soyons nombreux devant la préfecture à Caen !

 

Le tract en PDF, c'est ici

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:17

 

120322153337660_8_000_apx_470_.jpg

Dans le cadre de la journée nationale de grève, deux manifestations appelées par Sud santé sociaux et CGT action sociale ont eu lieu aujourd'hui dans l'Orne, elles ont réuni entre 200 et 250 salariés

- A Alençon ce matin, du SMPP (Sauvegarde de l'Orne : CC66) en passant par le centre de Post-cure Bocquet (CC51), et devant l'ARSA (Réinsertion Sociale : CC51), environ 150 personnes ont manifesté.

- A la Ferté-Macé cet après-midi, au CMPR (Centre de médecine Physique et de Réadaptation : CC51), une délégation a été reçu par l'employeur et les salariés (environ 80 à 100) ont manifesté en direction de l'ESAT "les ateliers Beauregard" (ADAPEI : CC66)

 

Source  : SUD Santé Sociaux Orne

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives